J-45 : Monsieur ToutLeMonde

#Carnages 2015 : J-45

Continuons donc notre petit trip nostalgique sur l’Histoire de Carnages.

2002 : l’association vit un de ses moments charnières. Après deux années à vivre les uns sur les autres (joies de la vie étudiante) dans la campagne profonde de la Haute-Loire, les membres sont éparpillés façon puzzle à Paris, Clermont, Saint-Etienne, voire dans des endroits encore plus reculés. Une question brûle alors les lèvres des fans les plus hystériques : l’association Carnages va t’elle mourir ? Khalumero (Emmanuel Delabaere) répond alors : “NON ! Je ne laisserai pas faire cette infamie”. Le tranquille figurant d’Auvern Wars sort de l’ombre et décide de réaliser son premier film. Forcément un long métrage, forcément très ambitieux. Après tout, à ce moment là, notre moyenne d’âge est de 21 ans, et rien, absolument rien ne nous fait peur.

L’étrange cas de Monsieur ToutLeMonde. Un film résolument différent des deux premiers, un film qu’on peut aujourd’hui qualifier d’Expérimental, où Manu pose d’entrée son style. 5 jours de tournage condensés, intensifs. La découverte du numérique, avec les premières caméra DV, les travellings skate ou roller, les plans séquences, des cheveux, de la pluie, Clermont-Ferrand la nuit, le tram de Lyon…

Sur ce site, nous avons fait le choix de vous montrer tout ce que nous avons pu retrouver dans nos archives, absolument tout. Même ces documentaires incroyables que nous avions réalisés pour le DVD du film. Quasiment 1h30 de making-of et de coulisses avec des interviews vérités et décalés.

On a bien rigolé.

Découvrez l’univers fou du film